Revue de Presse

Revue de Presse

2 minutes de lecture (329 mots)

Centrale à béton : Corinne Vignon affiche sa sérénité

...

Centrale à béton : Corinne Vignon affiche sa sérénité - 30/05/2018 - ladepeche.fr

Alors que les associations attendent toujours le compte rendu de la réunion qui a eu lieu 14 mai («La Dépêche» du 16 mai) que doit leur communiquer la municipalité, Corinne Vignon, députée de la circonscription, apporte un éclairage factuel en...

Alors que les associations attendent toujours le compte rendu de la réunion qui a eu lieu 14 mai («La Dépêche» du 16 mai) que doit leur communiquer la municipalité, Corinne Vignon, députée de la circonscription, apporte un éclairage factuel en commentaire à la pétition en ligne qu'elle a signée :

«Cette affaire, à juste raison, inquiète les pétitionnaires dont je fais partie. Ces installations classées ICPE (installation classée pour la protection de l'environnement) s'implantent au beau milieu d'une zone précisément promise à devenir un pôle vert. C'est vrai puisque le PLU (plan local d'urbanisme) de Flourens voté en 2008 et toujours en vigueur à ce jour, n'exclut pas de façon claire l'implantation de ce type d'activité dans la zone industrielle. En tant que maire à l'époque, j'ai rejeté le modificatif du permis de construire permettant l'alimentation en électricité de la centrale à béton. L'entreprise Garrouste ne peut donc faire fonctionner de manière légale sa centrale si elle décidait de la construire aujourd'hui. Or, nous savons à quoi mènent les pratiques illégales : à l'arrêt des activités de la centrale par la Préfecture. Donc… n'agitons pas des peurs alors que la situation est sous haute surveillance par la municipalité et les autorités de l'État. Une réunion en préfecture aura d'ailleurs bientôt lieu avec l'ensemble des maires de la zone impactée par le projet de centrale et l'entreprise Garrouste. Si toutes les actions n'avaient pas été menées, la centrale serait debout depuis au moins un an. La municipalité de Flourens, les communes voisines, les habitants et les pétitionnaires, sont contre le béton, les camions toupies et leurs nuisances sur l'environnement et le bien-être des citoyens.»

La Dépêche du Midi 

LES DÉPUTÉS EN MARCHE : Une première année dense e...
Lancement de la mobilisation de la France en faveu...